billets:2014:colin_thubron_l_ombre_de_la_route_de_la_soie

Colin Thubron: L'ombre de la route de la soie

thubron_soie.jpg

Colin Thubron, un écrivain voyageur dont j'avais lu il y a fort longtemps Les Russes (1983). Son ton un peu précieux m'énerve passablement mais on doit lui reconnaître une belle plume, un remarquable sens de l'observation, pas mal d'empathie et un petit côté passablement déjanté british qui ne me déplaît point, pour faire une litote toute britannique. Enfin, c'est un gars fort cultivé, qui parle aussi russe et chinois - et s'essaie à quelques mots de Perse après quelques jours passés en Iran.

Colin Thubron, reconnu outre-Manche comme le plus grand écrivain-voyageur vivant, part sur la route de la Soie. Onze mille kilomètres de la Chine à la Turquie, en passant par l'Ouzbékistan, l'Afghanistan, l'Iran... Huit mois de dangers, à dos de chameau ou à cheval, dans des trains et des bus bondés... Avec pour compagnie les vivants et les morts - simples gens, soldats, fantômes de Gengis Khan... Dans cette oeuvre d'une intensité exceptionnelle, passé et présent s'échangent pour dessiner le visage de notre avenir.

Voir aussi:

lescinqcontinents.com

  • billets/2014/colin_thubron_l_ombre_de_la_route_de_la_soie.txt
  • Dernière modification: 2020/10/23 08:53
  • de radeff