billets:2014:l_invention_de_la_vitesse

Studeny, Christophe: L'Invention de la vitesse, France, XVIIIe-XXe siècle

studenyvitesse.jpg

Thanks, Jack...

Du XVIIe au XXe siècle, la France et le monde vont sortir du rythme millénaire du pas de l'homme et du sabot de cheval pour passer à l'ère mécanique, trains et bateaux à vapeur, puis cycles et voitures à explosion, finissant dans l'apogée aéronautique et spatiale.

La route est désertée par les piétons, qui se voient cantonnés aux trottoirs, les enfants ne jouent plus aux billes sur la grand-route.

C'est la folie de la vitesse. La transformation de l'estimation spatiale à échelle humaine, ou ruminante, à une estimation qui n'est plus une distance spatiale mais temporelle, va de pair avec un regain de nationalisme - ne pas oublier que les premières autoroutes mondiales ont été construites par Benito dit le Glabre.

Un livre d'historien, que j'aurais mis longtemps à lire, au rythme du pas.

À propos, savez-vous encore ce qu'est une lieue? cf infra *

220px-Dorothea_Lange_1936.jpg

HU011359

  • La lieue terrestre a comme origine la distance que peut parcourir un homme à pied en une heure; la lieue marine a comme origine la limite du champ visuel, l'horizon donc, d'un homme de taille moyenne (175 cm) debout, les pieds au niveau de la mer.

  • billets/2014/l_invention_de_la_vitesse.txt
  • Dernière modification: 2020/10/23 08:51
  • de radeff