billets:2020:0920giancarlo_de_cataldo_la_saison_des_massacres

Giancarlo De Cataldo, La saison des massacres

Alors que les juges Falcone et Borsellino viennent d'être assassinés en Sicile, le commissaire Scialoja renoue avec l'amour de sa vie, Patrizia, l'ex-prostituée. Scialoja a succédé au Vieux à la tête d'une structure secrète, jamais nommée et toujours redoutée parce qu'elle possède des archives sur les manœuvres occultes et criminelles de certains dirigeants italiens depuis cinquante ans. Il entame des négociations avec la mafia pour éviter des attentats massacres. Mais Stalin Rossetti, ancien des réseaux anticommunistes reconverti dans le trafic de drogue, a ranimé un réseau para-étatique né de la guerre froide pour le contrecarrer. Et tandis qu'Angelino Lo Mastro, étoile montante de la mafia, rêve de jouer son propre jeu aux dépens des vieux boss; que Pino Marino, l'impitoyable tueur, tente d'arracher Valeria à la drogue; que Maya, héritière d'un empire économique, découvre les compromissions mafieuses de son époux; tandis que les juges de Milan entament l'opération Mains propres et que Berlusconi annonce son entrée en politique, de puissants explosifs déguisés en tommes de Parmesan arrivent dans la péninsule… Giancarlo De Cataldo nous livre ici une nouvelle tranche de l'histoire secrète de l'Italie contemporaine qui fait penser autant à Balzac qu'à Ellroy, et donne aux attentats qui ensanglantèrent le pays en 1992-1993 des coulisses d'une effrayante vraisemblance.

La quatrième de couverture donne la bonne piste: entre Balzac et Ellroy, mais en terre péninsulaire.

Et c'est comme Ellroy: génial, d'une grande richesse, mais parfois un peu ennuyeux1).

Parfois, car j'ai quand même avalé assez goulûment ce bouquin qui fait son poids.


1)
comme Ellroy, en tout cas pour moi, par contre Balzac c'est toujours entraînant
  • billets/2020/0920giancarlo_de_cataldo_la_saison_des_massacres.txt
  • Dernière modification: 2020/09/20 12:04
  • de radeff