billets:file2224

Regarde, je ne pleure plus

notari_regarde-je-ne-pleure-plus.jpg

Marie-Christophe Ruata-Arn (texte)

Chiara Carrer (illustrations)

Dans cet album sensible, un personnage attristé après une séparation se déplace dans la ville, voyage et observe la nature urbaine. Il découvre ainsi une multitude de petites plantes qui poussent dans les endroits les plus inattendus. Il leur suffit une fissure dans le goudron ou un mur fêlé pour se développer, grandir et fleurir. De petits signaux de vie qui nous entourent: ces petites plantes qui "résistent".

La question de la résilience, la capacité de surmonter un événement douloureux pour "rebondir plus haut", est traitée ici de manière délicate. Bouger, marcher, voyager, s’occuper: mais c’est surtout la rencontre fortuite avec des micro-manifestations de la nature, que le protagoniste de cet album croise partout en ville et ailleurs, qui l’aidera à voir les choses autrement et à s’en sortir.

Lors de ses pérégrinations le protagoniste aura aussi l'idée poétique de profiter de fissures dans les murs pour y laisser des petits papiers, messages amoureux que "l'autre" un jour, retrouvera peut-être...

Les illustrations de l’italienne Chiara Carrer, composées de dessins, collages et photographies, accompagnent le texte de la genevoise Marie-Christophe Ruata-Arn.

C'est aux éditions Notari et dans toutes les librairies sérieuses.

Pas vraiment une BD, pas vraiment un livre, mais aussi un peu des deux... Une ode aux plantes rudérales.

  • billets/file2224.txt
  • Dernière modification: 2019/12/10 04:43
  • (modification externe)