billets:george_chesbro_le_seigneur_des_glaces_et_de_la_solitude

George Chesbro, Le Seigneur des glaces et de la solitude

chesbro_seigneur.jpg

Le docteur Robert Frederickson est un criminologue et détective réputé. Dans une autre vie, il était connu sous le nom de Mongo le Magnifique et se produisait dans un cirque, en tant que nain acrobate. La capacité de Mongo à relever les défis les plus phénoménaux étant inversement proportionnelle à sa taille, le voici une fois encore aux prises avec l’apocalypse. Il va, au sens propre, vivre une descente aux enfers.

L’érosion d’un glacier en Alaska vient de faire apparaître une immense grotte inconnue jusqu’ici. Plusieurs personnes sont déjà mortes pour avoir voulu l’explorer. Parti à la recherche de Marc Coletis, un jeune homme déséquilibré qui s’est aventuré dans ce labyrinthe souterrain, Mongo découvre, au milieu de créatures mutantes, les vestiges d’une civilisation très ancienne. La nouvelle fait grand bruit et Coletis, sorte de rescapé miraculeux, devient vite un nouveau dieu dont le nom est désormais Hortus.

Mongo ne peut rester les bras croisés face à cette hystérie religieuse alimentée par les marchands d’apocalypse, d’autant que sa vie est directement menacée. Dans une ambiance de délire mystique et de manipulation à grande échelle, il retrouve la trace d’un vieil « ami » et découvre l’existence d’une mystérieuse organisation spécialisée dans la fabrication des miracles. Son but ? Empêcher l’extinction de la race humaine, rien que ça. Hélas, l’enfer est pavé de bonnes intentions.

George Chesbro est l’un des grands représentants américains du roman d’aventure et tous ses thèmes de prédilection sont ici réunis : son goût pour les ambiances surnaturelles et le fantastique, contrebalancé par une défense de la rationalité et de la liberté, incarnée par son héros Mongo.

Suite à une discussion avec MC, me suis rendu compte que j'avais un peu abandonné Chesbro depuis 2000 et qu'îl avait encore écrit avant sa disparition. Un petit tour chez Barone et l'affaire est réglée.

Chesbro est mort en 2008, et avec lui un genre, le polar fantastique. Mongo le Magnifique, malgré certains travers, est à placer dans le panthéon des plus grand détectives, au même titre qu'un Marlowe. On a affaire ici au "dernier" Mongo, particulièrement délirant mais plutôt plaisant.

Et l'athéisme fondamental de Chesbro (euh, pardon, de Mongo) me plaît bien.

"Quand on ne croit pas aux dieux, ça signifie qu'on n'est pas obligé d'en avoir peur."

"- Monsieur le ministre, je ne crois même pas que Dieu soit Dieu. Par contre, je crois que c'est très mauvais pour vous de croire aux dieux. Je crois que toutes les religions sont les vestiges des peurs et des fantasmes préhistoriques des hommes qui vivaient dans un monde rempli de ténèbres et de bêtes sauvages. Mais peu importe ce que je crois. Et les autres peuvent croire ce qu'ils veulent, du moment qu'ils ne m'obligent pas à obéir à leurs lois basées sur leurs préjugés religieux."

  • billets/george_chesbro_le_seigneur_des_glaces_et_de_la_solitude.txt
  • Dernière modification: 2019/12/10 04:44
  • (modification externe)