billets:2022:0617albert_cossery_mendiants_et_orgueilleux

Albert Cossery, Mendiants et Orgueilleux

Dans les rues de Caire, Gohar, ex-philosophe devenu mendiant, sillonne avec nonchalance les ruelles de la ville et croise des figures pittoresques et exemplaires. Dans ce petit peuple où un manchot, cul-de-jatte, subit les crises de jalousie de sa compagne, on rencontre aussi Yeghen, vendeur hachisch, laid et heureux et Set Amina, la mère maquerelle.

Il y a aussi Nour et Dine, un policier homosexuel, autoritaire, mais très vite saisi par le doute à mesure que progresse son enquête. Un meurtre a eu lieu, celui d'une jeune prostituée..

C'est un poète qui m'en a parlé, et comme ça faisait un moment que je voulais effeuiller Cossery, et ben je me suis lancé.

Étrange et déroutant bouquin, mais qui ne laisse clairement pas indifférent et qui peut certainement jouer dans la cour des tous grands. On ne pas dire qu'il soit très féministe, le rôle des femmes étant de souffrir et se faire massacrer sans remords des assassins1), mais c'est un peu court car on est plutôt dans la licence poétique et surréaliste, et le personnage notamment du keuf pédéraste et de ses tourments est incroyable.


1)
Lars von Trier est certainement un fan de Cossery
  • billets/2022/0617albert_cossery_mendiants_et_orgueilleux.txt
  • Dernière modification : 2022/06/17 06:59
  • de radeff