billets:2022:0927arthur_upfield_le_business_de_m._jelly_1937:bony_4

Arthur Upfield, Le business de M. Jelly (1937) / Bony 4

Si seulement il n’avait pas plu ! Si seulement il avait fait beau le soir du 2 novembre ! Mais non, on avait enregistré 7 mm de précipitations au cours de cette nuit cruciale. Un sacré coup de malchance !

John Muir descendait tranquillement le côté sud de Hay Street, à Perth, sans prêter la moindre attention à la circulation rugissante ou à la foule. La vie et l’activité qui régnaient dans la capitale de l’Australie-Occidentale le laissaient pour l’instant parfaitement de marbre ; l’ombre pesante de l’échec qui menaçait sa carrière lui importait davantage. Échouer temporairement n’est pas très grave pour un homme pourvu d’une ambition moyenne, il y voit une incitation à mobiliser toutes ses forces pour réussir. Un échec de temps à autre, parmi de francs succès, retarde seulement l’avancement dans la profession qu’exerçait Muir, mais deux échecs consécutifs convoquent le spectre de l’éviction.

…ainsi commencent les vacances de Bony…

Celui-ci est franchement médiocre…

  • billets/2022/0927arthur_upfield_le_business_de_m._jelly_1937/bony_4.txt
  • Dernière modification : 2022/09/27 13:17
  • de radeff